11 décembre 2006

La fuite du temps...




















Les secondes s'égrènent, les minutes filent...
Deviennent des heures, des jours, des années,
Course éperdue, où le temps égare ses aiguilles,
Pourtant, il poursuit son chemin, sans s'arrêter...

12 Comments:

Anonymous Plum' said...

Les voilà, les pendules intemporelles
Dont les heures s'écoulent sans tic-tac
Tactique dérisoire car le temps perle
En secondes fatales et élégiaques...

12 décembre, 2006 00:45  
Anonymous Lilou said...

La fuite du temps,
Pourtant, il y a des jours où on aimerait qu'il ralentisse,
d'autre fois qu'il accélère,
heureusement qu'il ne tient pas compte de nos humeurs,
on serait tous, où... là est la question....
Bises

12 décembre, 2006 08:48  
Blogger Dam said...

rien à redire , tout y est...enfin il manque juste les aiguilles ;-) !

bravo.

12 décembre, 2006 12:33  
Blogger Vinie said...

Plum' : merci pour votre quatrain, son rythme intemporel résonne dans mon esprit.

Lilou : en ce moment j'aimerais qu'il ralentisse ou plus exactement avoir des journées de 48h00 heures :o) J'vais peut être en parler au père-noël ;-), on ne sait jamais...

Dam : ais-je bien lu ? aucune critique ou remarque...heureusement que j'étais assise ;o)

12 décembre, 2006 21:55  
Anonymous christian said...

Je suis heureux de te retrouver Vinie, que le temps passe ...
Aurais-tu démonté les horloges pour cette photo ?
Reviens vite.

13 décembre, 2006 10:26  
Anonymous LyRiAnN said...

Exceeeellleeeeeeeeeeent !

13 décembre, 2006 18:02  
Anonymous aufildutemps said...

le temps ...à ce demander ce qu'il vaut, vive la relativité et surtout pas restreinte .....

13 décembre, 2006 21:31  
Blogger Vinie said...

Christian : moi aussi je suis contente de vous retrouvez.
Le temps passe très vite et d'autant plus en cette période de fin d'année...
Je n'ai pas fait de démontage, elles étaient déjà dans cet état, offertes au regard des passants lors de la braderie de Lille. BizBiz.

Lyriann : meeerrrrrrccccccci ! :o)

Aufildutemps : il vaut ce que l'on en fait...

14 décembre, 2006 22:02  
Anonymous Kri said...

Nous avons beau dire : "Mon temps...je perds mon temps...je prends mon temps..." Ce possessif est dérisoire : c'est toujours lui qui nous possède" (S Guitry)

15 décembre, 2006 08:34  
Anonymous sevy said...

ah le temps qui nous fait courir !
bisous
bonne journée

une petite devinette sur mon blog

16 décembre, 2006 11:01  
Anonymous Corinne said...

Le temps où l'on a l'impression de ne rien faire et parfois celui où peut se trouver...

16 décembre, 2006 18:35  
Anonymous Anonyme said...

quand je suis avec lui les heures se deguisent en secondes, quand je suis loin de lui les secondes se transforment en heures, le temps est tres cruel avec les gens qui s'aiment...
sa course effreinee eteint les instants de bonheur aussi vite que possible tandis que son etrange ralentissement prolonge les separations de facon douloureuse. Si seulement le temps pouvait 1 fois oublier d'exister quand je suis avec l'homme que j'aime

29 décembre, 2007 01:03  

Enregistrer un commentaire

<< Home